Soutenez le PS

Adhérez au PS

Le PS soutient la pétition de l’AFT et de l’A2FT

La réforme constitutionnelle du 23 juillet 2008 a notamment conféré aux Français établis à l’étranger le droit d’élire directement leurs députés à l’Assemblée nationale (article 24 de la Constitution).

A Taïwan, où aucun bureau de vote n’est prévu, le vote électronique ou par correspondance semble possible pour l’élection, en 2012, du député de la 11e circonscription (Asie). Toutefois, nous ne sommes toujours pas en mesure de profiter pleinement de ce droit puisque qui voudra voter pour son député à l’étranger devra impérativement voter également à l’étranger aux deux tours de l’élection présidentielle, scrutin pour lequel le vote électronique ou par correspondance n’est pas autorisé : il faudra donc se rendre à Séoul, en Corée du Sud.

Cela constitue clairement une atteinte à notre droit fondamental de citoyen. Se déplacer à Séoul est coûteux et difficilement envisageable. Voter par procuration est difficile dans bien des cas, faute de connaître de personnes à qui donner procuration à Séoul. Reste le vote par procuration en France : si une moitié – seulement – des Français de Taïwan y a eu recours pour l’élection présidentielle de 2007, opter pour cette solution rend impossible la participation à la première élection des députés des Français de l’étranger, le vote pour ce dernier scrutin devant nécessairement se faire à l’étranger.

La section de Taïwan du Parti Socialiste apporte donc son plus entier soutien à la pétition lancée par l’Association des Français de Taïwan et l’Amicale des familles franco-taïwanaises en faveur de l’organisation à Taïwan d’un bureau de vote ou, à défaut, d’un bureau annexe de celui de Séoul.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.